Protection incendie passive : que dit la loi ?

  • Post category:Actualités

Contrairement à la protection incendie active, qui se destine à lutter contre un incendie quand celui-ci est déclaré, à travers une série de mesures comme l’installation d’extincteurs ou de sprinklers, la protection incendie passive consiste à protéger un bâtiment du feu. On parle ici de techniques amenées à limiter la progression des flammes ou des fumées nocives et de toutes les techniques et installations permettant d’appliquer des mesures préventives.

Entreprise de protection incendie passive et de désamiantage depuis plus de 30 ans, Belfor Prévention procède à de l’obturation coupe-feu de traversées, à la mise en place de caissons coupe-feu ou encore de joints coupe-feu et protège efficacement votre structure contre les dégâts que pourrait lui infliger un incendie. Le but étant avant tout de veiller à la sécurité de personnes amenées à transiter par le bâtiment en question en limitant les effets d’un incendie une fois que celui-ci a été déclaré.

Protection incendie passive : le compartimentage

Ainsi, l’objectif principale de la prévention incendie passive est donc d’empêcher les flammes de progresser dans le bâtiment. Il en va de même des fumées. Il convient en cela de procéder au compartimentage, soit tenter par tous les moyens possibles, grâce à une série de mesures, de confiner une zone de manière à sauvegarder les autres. On travaille alors dans le cas présent au niveau des portes, des passages de gaines ou des déforcements locaux, à savoir les interrupteurs par exemple.

En effet, les ouvertures devant être bouchées grâce à des solutions spécialement étudiées.

Protection incendie passive : ce que dit la réglementation

En matière de protection incendie passive, l’arrêté du 21 novembre 2002 classe les matériaux de construction autres que les sols en fonction de leur réaction en cas d’incendie. D’un côté les incombustibles et de l’autre les combustibles qui eux-mêmes se classent suivant plusieurs catégories en fonction de leur capacité à offrir une résistance plus ou moins marquée aux flammes en cas d’incendie. L’arrêté du 22 mars 2004 quant à lui, établit la résistance au feu de ces matériaux en fonction des critères suivants :

  • La capacité des éléments de structure, qu’ils soient horizontaux ou verticaux à résister aux flammes
  • L’étanchéité aux flammes et aux gaz chauds et inflammables
  • L’isolation thermique

Autant de facteurs à prendre en compte quand on procède à la mise en place de mesures de protection incendie passives. Des mesures indispensables pour correctement assurer la protection des personnes présentes, laisser le temps aux secours d’intervenir et protéger autant que possible l’intégrité du bâtiment ainsi que les biens qui y sont entreposés.

Belfor Prévention, le spécialiste de la protection incendie passive

La protection incendie passive concerne donc toutes les structures. Pour protéger les personnes et les biens, permettre aux secours d’intervenir, ralentir voire stopper la progression des flammes et des fumées, Belfor Prévention peut vous faire bénéficier de son expérience et de son expertise à moindre coût.

Afin de correctement protéger votre structure face aux flammes, les experts de Belfor Prévention procèdent au calfeutrement coupe-feu d’un bâtiment afin de limiter les risques d’incendie. Le tout en posant des remparts contre le feu au niveau des trémies électriques dalle, des trémies électriques en voile, des trémies de ventilation ou encore en enduisant les câbles d’une peinture intumescente Flammoplast qui, au contact des flammes, gonfle et protège ainsi les câbles. Les installations Belfor Prévention permettant en outre une maintenance aussi rapide que pratique. 

N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir tous les renseignements nécessaires.Votre entreprise de protection incendie passive à Maisons-Alfort vous accompagne pour votre protection incendie passive mais aussi concernant le désamiantage et la dépose de matériaux amiantés. N’hésitez pas à prendre contact avec nous.