Trémie calfeutrement : pourquoi est-ce important pour protéger un bâtiment ?

  • Post category:Actualités

Par définition, une trémie est un espace réservé dans un plancher destiné à laisser passer un conduit, des câbles ou encore une cheminée. Dans un bâtiment, les trémies constituent autant de points faibles en cas d’incendie. Si elles ne sont pas sécurisées, conformément à des règles précises, les trémies peuvent en effet permettre la circulation des flammes et des fumées nocives d’une zone à une autre.

Trémie calfeutrement : pourquoi les sécuriser ?

Quand un bâtiment est construit, il se doit de respecter des normes précises concernant la résistance au feu et à sa propagation en cas d’incendie. Les trémies, en cela qu’elle permettent de faire circuler des biens ou des personnes (comme dans le cas d’une cage d’escalier par exemple) mais aussi des fluides (comme de l’eau, de l’air, des produits chimiques…) au sein d’une structure, sont particulièrement concernées par la sécurité incendie passive.

Car en matière de sécurité incendie passive, le tout est de procéder au confinement afin de séparer au maximum les différents volumes qui composent un bâtiment. Il est bon d’installer des portes coupe-feu mais aussi de « boucher » les trémies grâce à des solutions spécialement étudiées pour empêcher la propagation de l’incendie. Un bâtiment correctement protégé, qui n’offre aucun point faible au regard des règles de la sécurité incendie passive pourra permettre l’évacuation des personnes en cas de feu, mais donnera aussi plus de temps aux secours pour intervenir.

Trémie calfeutrement : quelles sont les techniques utilisées ?

En matière de sécurité incendie passive et de trémie calfeutrement, il faut que la trémie assure un degré coupe-feu qui est au moins équivalent à celui de la structure qu’elle traverse. Par exemple, si la trémie traverse un mur en béton, la solution coupe-feu choisie doit offrir une résistance au feu équivalente à celle du béton.

Parmi les techniques utilisées pour sécuriser une trémie, on peut citer :

  • Le mortier coupe-feu
  • Les joints coupe-feu
  • Le caisson coupe-feu
  • Les manchons et les colliers coupe-feu : pour protéger les canalisations.
  • Les panneaux de laine minérale comme la laine de roche.
  • L’application d’une peinture intumescente : incontournable, la peinture intumescente gonfle au contact des flammes et assure donc une protection optimale. On peut recouvrir des panneaux de laine de roche, des caissons coupe-feu mais aussi des câbles et des canalisations. La peinture intumescente peut s’appliquer sur toutes les surfaces comme le fer, le plâtre, le bois, etc.

Ces solutions doivent s’adapter à la trémie concernée pour pleinement remplir leur office. Généralement, elles ne sont donc pas interchangeables mais peuvent faire l’objet de modifications.

Trémie calfeutrement : l’expertise Belfor Prévention

Depuis sa création en 1991, l’entreprise Belfor Prévention collabore avec des entreprises évoluant dans de nombreux secteurs, y compris les plus sensibles comme le nucléaire. C’est pour cette raison que les solutions coupe-feu proposées sont toujours adaptées à des cas de figure particuliers. Les remparts coupe-feu que posent les techniciens de Belfor Prévention par exemple, peuvent se modifier très simplement. Un simple tournevis suffit pour ajouter de nouveaux traversants !

Certaines entreprises font transiter au sein de leurs bâtiments des produits inflammables dans des canalisations qui elles-mêmes passent par des trémies. Il est primordial de ne laisser aucune chance au feu et de limiter à la fois les risques de départ de feu mais aussi la propagation de l’incendie quand il s’est déclaré. Point stratégique incontournable, la trémie doit faire l’objet d’une attention toute particulière.

Expert de la protection incendie passive et du calfeutrement coupe-feu, Belfor Prévention accompagne des entreprises du monde entier depuis 1991. Pour en savoir plus sur le savoir-faire Belfor Prévention, n’hésitez pas à prendre contact.